Le 11 mai, le déconfinement progressif ou plutôt la liberté surveillée

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Calendar

Depuis hier, le déconfinement progressif (très progressif pour les régions classées en rouge) est entré officiellement en vigueur. Certains commerçants, particulièrement touchés économiquement par la crise de Covid-19 ont enfin pu rouvrir leurs portes. Des scènes tout à fait insolites, ont été largement médiatisées parmi lesquelles des Coiffeurs ouvrant boutique dès minuit, et accueillant les clients avec un tapis rouge comme pour ce professionnel de la Mayenne dont les images ont tourné en boucle à la TV. Du jamais vu pour de nombreux français que cette crise de Coronavirus aura mis en totale désespérance capillaire et qui ont pris d’assaut les premiers créneaux disponibles.

Des scènes moins joyeuses ont pu être observées dans les lignes 13 du métro et B du RER dans l’épineuse région IDF où le déconfinement s’avère un véritable défi, en particulier dans des transports en commun empruntés habituellement par 5 millions de voyageurs quotidiens. Aussi, ces deux lignes déjà bondées en temps normal, se sont trouvées encore beaucoup trop fréquentées ne permettant pas de respecter les distances de sécurité ou autre geste barrière. Résultat, des images de foule sur le quai du RER B ou dans le métro 13 au matin ont choqué l’opinion et les décideurs politiques qui n’ont pas manqué de le souligner par l’intermédiaire des réseaux sociaux tels que le Front National.

A noter toutefois que les usagers des transports ont prévu pour la grande majorité leur masque comme il est obligatoire désormais. De nombreux salariés ont demeuré en télétravail comme le recommandait le Gouvernement et la population française dans son ensemble, a évité de sortir en masse dans les rues et a compris que si l’attestation de sortie n’est plus obligatoire dans un rayon de 100km, la normalité était loin d’être de retour et qu’il n’était pas question d’envahir les rues. Des images de parisiens réunis sur les quais en soirée, sans aucun respect des gestes barrières ont enflammé les réseaux sociaux et les internautes n’ont pas tardé à réagir très négativement. Néanmoins, partout sur le territoire le déconfinement progressif a été largement respecté et les regards se tournent déjà vers la réouverture des écoles en ce 12 mai.

#covid19 #coronavirus #deconfinement #11mai #12mai #ecoles #commercants #coiffeurs #transports #liberte #masque #bilan #premierjour #attestation #gestes #barrieres #frontnational

Vous ^pouvez aussi lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *